Retour sur le très beau Festival « En Ribambelle »

MALFOUTUS

Programmé dans la deuxième saison de « Trets, Capitale Provençale de la Culture » grâce au soutien du Département, ce Festival jeune public créé par le Théâtre Massalia proposait 3 représentations le 31 octobre et le 1er novembre 2017 à la Salle des Colombes. Une salle des Colombes qui a avait été transformée pour l’occasion en véritable salle de spectacle avec l’installation de gradins, d’une scène au sol adaptée au jeune public et d’un fond de scène ainsi que des éclairages.
Ces trois représentations gratuites ont rassemblé près de 250 spectateurs sur les deux jours.
.
Mardi 31 octobre, c’est la compagnie « L’insomniaque » qui a ouvert ce festival à Trets avec deux représentations de « Malfoutus ». Les enfants, assis par terre sur des cousins et dans les tribunes, ont été captivés par ces personnages certes « mal foutus » mais rigolos : un « Troué », une « Pliée », une « Renversée », un « Mou » et un « Raté ». Ces cinq personnages issus des « Cinq Mal Foutus » de Béatrice Alemagna (éd. Hélium) vivent paisiblement dans leur petit monde lorsque arrive un sixième personnage, un squelette à lunettes et cravate : « Parfait » ! La comédienne Maréva CARASSOU a raconté avec malice cette rencontre et a amené petits et grands à s’interroger sur la différence. Une belle représentation qui aura enchantée autant les enfants que leurs parents.

.

.

Le lendemain, mercredi 1er novembre, c’est la compagnie « Tac Tac » qui a investi la salle des Colombes pour une unique représentation de son spectacle « Respire, Picardie Forever ». Un spectacle moins léger que celui de la veille qui a plongé les spectateurs dans la sombre époque de la Guerre dans un petit village de Picardie, Hombleux. Le comédien Clément MONTAGNIER a emmené les spectateurs dans les souvenirs d’enfance de Martin DANCOISNE avec son grand-père. Seul au centre de la scène, mais accompagné par Aurélia MONFORT discrètement installée sur le côté, il a incarné les différents personnages de cette histoire douloureuse mais livrée aux spectateurs avec habileté.

Retour en images et en vidéos sur le Festival « En ribambelle » à Trets