Nouveau point de défibrillation sur la commune

défibrillateur automatisé externeLa Malle aux Découvertes, située 2 avenue Mirabeau, s’est équipée récemment d’un défibrillateur automatisé externe (DAE). C’est donc un nouveau point de défibrillation accessible à toute personne qui en aurait besoin.
Ce nouvel équipement vient s’ajouter aux 4 DAE déjà présents sur la commune :
  • Hôtel de Ville
  • Véhicule de la Police Municipale
  • Gymnase de la Gardi
  • Stade de la Gardi

Qu’est ce qu’un DAE
Les défibrillateurs automatisés externes sont des dispositifs médicaux. Ils doivent tous être marqués CE au titre de la directive 93/42/CEE relative aux dispositifs médicaux pour être autorisés à être mis sur le marché.
Ces appareils doivent être conformes à la norme NF EN 60601-2-4 relative aux règles particulières de sécurité. Par définition, ils analysent, à leur activation par l’opérateur, l’électrocardiogramme obtenu par les électrodes posées sur le thorax de la victime, identifient les troubles du rythme cardiaque qui nécessitent un choc électrique et déclenchent le choc lorsqu’un tel trouble est détecté.
Il existe deux types de DAE au sens du décret du 4 mai 2007 :
- les DAE entièrement automatiques qui déclenchent seuls, sans intervention humaine, le choc électrique lorsque l’appareil a détecté le trouble. Ils nécessitent que le témoin de l’accident s’écarte de l’appareil après la pose des électrodes pour éviter de recevoir une décharge ;
- les DAE semi-automatiques qui nécessitent que l’utilisateur presse un bouton lorsque l’appareil le dit, après aussi qu’il ait détecté un trouble.
Les deux types d’appareils peuvent donc être utilisés par des personnes non médecins.
Utilisation des DAE par le grand public
Initialement, ces appareils ne pouvaient être utilisés que par les médecins et certains professionnels paramédicaux, puis leur usage a été étendu aux secouristes. Désormais, par un décret en date du 4 mai 2007, toute personne, même non médecin, est habilitée à utiliser un DAE pour une victime d’un arrêt cardiaque.
Cette mesure vise à permettre à tout témoin d’un accident cardiaque de pouvoir intervenir dès les premières minutes avant l’arrivée des équipes de secours médicalisées et d’augmenter les chances de survie de la victime.

Il faut néanmoins rappeler que l’utilisation d’un DAE ne constitue qu’un des maillons essentiel de la chaîne de survie :
  • Appeler le 15 – Masser – Défibriller.
  • En effet, il ne se substitue pas au massage cardiaque externe qui permet de maintenir une circulation sanguine nécessaire pour l’alimentation du cerveau en oxygène, en attendant les secours et que le cœur reparte.