Le Maire et les Élus célèbrent la Fête Nationale au cours d’une Cérémonie Républicaine

Samedi 14 juillet 2018, pour la deuxième année consécutive, Monsieur le Maire et les Élus du Conseil Municipal avaient convié la population à assister à la Cérémonie Républicaine à l’occasion de Fête Nationale.
A 10h00, en sortant de la Messe de la Saint Éloi, Jean-Claude FERAUD a accueilli les Anciens Combattants, porte-drapeaux et gendarmes qui avaient répondu présent à son invitation.

Maurice CHAGNY, Président des Anciens Combattants de Trets a tenu à prendre la parole afin d’apporter quelques précisions historiques sur cette date du 14 juillet :
« Même si en ce samedi les conversations vont sans doute plus tourner autour de la finale de la coupe du monde de football, ça n’est pas une raison pour se priver d’un peu de culture générale. Le 14 juillet est une fête nationale française représentant la naissance de la France en tant que République. Elle a été instituée par la loi du 6 juillet 1880, sous la III ème République,  qui établit un jour de fête nationale annuelle, mais qui ne précise pas si elle commémore l’évènement de la prise de la Bastille du 14 juillet 1789, symbole de la fin de la monarchie absolue, et/ou si elle commémore la fête de la Fédération de 1790, symbole de l’union de la Nation »…  » L’évènement le plus important lorsqu’on pense au 14 juillet est évidemment la prise de la Bastille à Paris en 1789. Un an plus tard, le 14 juillet 1790, les députés des 83 départements français ainsi que le roi Louis XVI se sont réunis à Paris pour célébrer la prise de la Bastille ; cette célébration  a pris le nom de Fête de la Fédération représentant un moment de réconciliation et d’unité pour le peuple français donnant naissance à la France en tant que Nation ».

Après ce rappel historique, Jean-Claude FERAUD a pris la parole pour prononcer son discours. Contrairement aux autres cérémonies commémoratives, comme celles du 8 mai, du 18 juin ou encore du 11 novembre, le 14 juillet est une cérémonie républicaine organisée à l’initiative du Maire et des Élus et pour laquelle aucun message officiel n’est envoyé par le gouvernement. Les Élus du Conseil Municipal avaient revêtu leur écharpe tricolore pour l’occasion.
Monsieur le Maire a tout d’abord remercié les personnes présentes autour du Monument aux Morts en ce 14 juillet « Je suis très heureux de vous retrouver aujourd’hui, pour célébrer ensemble la Fête Nationale à Trets. Car, le 14 juillet, c’est avant tout une fête et c’est une fête nationale qui réunit tous les citoyens de ce pays autour des mêmes valeurs. Fête qui nous permet de rappeler, le sens du drapeau tricolore, le sens de la Liberté, de l’Égalité, de la Fraternité ».
Après un bref rappel historique, il a indiqué que « Célébrer le 14 juillet, c’est mettre à l’honneur la République, notre République, avec ses valeurs portées par la Révolution Française, ensuite devenues celles de notre Nation tout entière. Aujourd’hui, nous exprimons cet attachement à la République Française, cette République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Indivisible, parce qu’aucun individu ni aucun groupe ne pourra mettre un terme à l’unité qui lie le peuple français. Ce pacte nous est aussi précieux que l’air que nous respirons. Et comme l’air, c’est quand il se raréfie que l’on prend pleinement conscience de son infini valeur ». Rendant alors hommages aux victimes du terrorisme et plus particulièrement à celles et ceux qui ont été frappés par l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice.
Puis Monsieur le Maire a indiqué que « Fêter le 14 juillet, c’est également fêter la Nation. Pour nous, Français de toutes origines, la Nation est indissolublement liée à la République. C’est ce qui nous donne des devoirs particuliers. C’est ce qui donne aussi à la Nation Française une définition particulière : la Nation, notre Nation, un peuple assemblé dans la volonté de vivre ensemble et de se construire ensemble »… « Nous avons tous, élus comme citoyens, un devoir de vigilance et de responsabilité pour défendre ce cadre commun, ce pacte républicain, et promouvoir ce qui nous unit plus que ce qui nous divise ».
Enfin, il a rappelé que « Le 14 juillet est l’occasion de faire la fête. Le 14 juillet, c’est donc la Nation rassemblée dans la République. C’est pourquoi ce doit être une fête, une fête colorée, une fête conviviale, familiale et populaire. Sans cela la France et les français ne seraient plus tout à fait ce qu’ils sont.
Parce que faire la fête ensemble fait partie des moments d’unité du peuple français »… « Que cette fête nationale, qui associe solennité et recueillement, convivialité et légèreté, soit le moment privilégié, pour nous tous, de manifester notre appartenance à la même communauté de destin, à la même Nation. Vive la République et Vive la France ». (Seul le prononcé fait foi)
Dans son discours, Jean-Claude FERAUD a rappelé qu’à l’occasion du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, et avec le soutien du Conseil Départemental, la commune allait entreprendre la réhabilitation du Monument aux Morts de la Place de la Mairie ainsi que le monument commémoratif du cimetière et les stèles en granit. Ces travaux ont débuté le 16 juillet dernier et se poursuivront jusqu’en septembre.
Monsieur le Maire a ensuite déposé une gerbe au pied du Monument aux Morts et, après avoir observé une minute de silence, l’assemblée présente a écouté la Marseillaise magnifiquement interprétée par Laurence BAGNIS, chef de chœur du Foyer Rural de Trets. Jean-Claude FERAUD et Maurice CHAGNY ont ensuite salué les anciens combattants, portes-drapeaux, corps constitués et Laurence BAGNIS que Monsieur le Maire a tenu à remercier très chaleureusement d’avoir participé à cette cérémonie républicaine.