L’Opéra de Marseille et le Théâtre du Centaure se sont unis pour offrir un moment de magie aux tretsois

Opéra de Marseille et Théâtre du Centaure

.
Pour la deuxième fois depuis la rentrée, notre belle Église Notre-Dame de Nazareth a été le théâtre d’une soirée exceptionnelle en accueillant ce samedi 18 novembre 2017 un concert de l’Opéra de Marseille, clôturé par un très beau surgissement des cavaliers du Théâtre du Centaure.
Un événement exceptionnel puisque pour la première fois, l’Opéra de Marseille sortait de la Cité Phocéenne. Et c’est grâce au soutien du Conseil Départemental et de notre labellisation que nous avons eu la chance de recevoir ce trio à cordes et basson dans notre Église classée.
Mais comme le lieu est magique et qu’une telle visite de l’Opéra de Marseille méritait d’être magnifiée, le Théâtre du Centaure s’est invité dans ce concert et a entrainé le public à l’extérieur, sur le parvis de l’Église, pour assister à une rencontre entre ces deux chevaux et leurs cavaliers accompagnés par les 4 musiciens de l’Opéra.
.
La soirée avait donc commencé à 19h00 avec une foule qui s’est pressée dans notre église faisant alors salle comble avec près de 190 personnes pour 200 places disponibles.
Les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille, Mathieu Latil au violon, Xavier Franck à l’alto, Odile Gabrielli au violoncelle et Frédéric Baron au basson ont alors offert au public une heure de musique de chambre issue du répertoire de Mozart, Haydn et Devienne, passant de quatuor à trio puis duo pour terminer à quatre sur scène.
Après une ovation du public, des murmures se sont fait entendre dans L’Église et un Centaure est entré par le côté, puis il a remonté l’allée centrale invitant le public à le suivre tout en se dirigeant vers la sortie en direction du parvis.

.

.
A l’extérieur, un deuxième Centaure accueillait les spectateurs médusés, presque envoutés par cette scène surréaliste d’un cheval et de son cavalier qui déambulent dans ce lieu sacré. Et c’est avec beaucoup de respect et dans un silence de rigueur que l’Église s’est tranquillement vidée pour laisser place à un spectacle tout en douceur et en légèreté à l’extérieur de l’édifice. Sur des tapis au centre de la placette qui fait face à l’entrée de l’Église, les deux Centaures, Camille sur son étalon frison Gaïa et Manolo sur son étalon ibérique Indra, ont raconté au public la rencontre de deux êtres qui finissent entrelacés avec grâce et délicatesse accompagnés par les musiciens de l’Opéra de Marseille.
Un moment rare et précieux qui a ému petits et grands. Une belle histoire et une rencontre exceptionnelle entre les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille et les cavaliers du Théâtre du Centaure.
Après avoir longuement applaudi les artistes, le public était invité à déguster thé, café et petits gâteaux tout en échangeant sur cette soirée qui restera l’une des plus belles de cette année Capitale.

.

Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance d’assister à cette représentation du Théâtre du Centaure, ils auront droit à une cession de rattrapage dimanche 17 décembre 2017 à 16h00 lors du Marché de Noël organisé par l’Association Trets Événementiel et la Municipalité.

.


Retour en images et en vidéos sur cette soirée exceptionnelle

Le Centaure invite le public à sortir…



 

Photo I. LollPhoto I. Loll