Constructions et installations sans autorisations préalables de l’Architecte des Bâtiments de France dans le Centre Ancien

Depuis de nombreuses années, la Municipalité a entamé des travaux de mise en valeur du Château et de l’Église Notre Dame de Nazareth, inscrits au répertoire des bâtiments de France. Leur valeur architecturale et historique est incontestable, et ils sont les fleurons de l’histoire tretsoise.
Contribuant également à la protection des abords de ces bâtiments, la Commune a entrepris des travaux d’enfouissement des réseaux et de réfection des espaces publics (places, voiries, jardins, fontaines,…) qui contribuent à la mise en valeur de notre patrimoine architectural et culturel.
Cependant, afin de préserver également des perspectives visuelles en direction et depuis ces bâtiments remarquables, un effort collectif est nécessaire. C’est la raison pour laquelle le Code de l’Urbanisme (articles R 421.1 et R 421.11) a institué un régime de protection qui s’impose à tous en France et qui prévoit que toutes les installations et constructions réalisées dans ces secteurs sont soumises à autorisation préalable de l’Architecte des Bâtiments de France, garant de la préservation des sites concernés.
IL N’EST DONC PAS QUESTION D’INTERDIRE CES IMPLANTATIONS MAIS DE LES AUTORISER DANS LE RESPECT DU CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE QUI S’IMPOSE A TOUS EN FRANCE, EN RÉDUISANT LEUR IMPACT VISUEL.
Par conséquent, les destinataires des courriers ayant pour objet « Rappel de la législation en vigueur sur les antennes paraboliques et les constructions sans autorisations d’urbanisme » sont invités à se présenter au service Urbanisme pour déposer un dossier de demande d’autorisation afin de régulariser leur situation, tenter de réduire l’impact visuel de celles-ci depuis les bâtiments remarquables, ceci dans un souci permanent de protection de notre magnifique patrimoine architectural.
Nous agissons toujours dans l’intérêt général et pour préserver notre village, il n’y a pas lieu de polémiquer…